Envie de tester un sport de vacances qui vous fera combler votre besoin en adrénaline ? Le kitesurf ne vous décevra pas, au contraire cette activité vous fera graver en mémoire un souvenir de vacances inoubliable ! Surtout si vous n’avez pas peur de la hauteur, du vent et des vagues ! Sachez que ce sport fait partie des sports de glisse les plus pratiqués dans le monde et certains kitesurfeurs sont même habilités à participer des compétitions olympiques chaque année. En France, la Fédération française de vol forme des moniteurs agréés par l’Etat pour dispenser des cours de kitesurfeur. Voici un article qui vous fera découvrir l’essentiel à savoir du kitesurf !

Le Kitesurf c’est quoi ?

Il s’agit d’un sport de glisse mixant deux techniques, celle de la planche et celle du cerf-volant. En français, le kitesurf signifie littéralement planche aérotractée. Comme cette définition l’indique, le système fonctionne avec une planche étendue sur l’eau et tirée par un cerf-volant. Le kitesurfeur tire ainsi le cerf-volant à l’aide d’une barre où sont fixées les lignes de traction. Il est aussi accroché à l’aile à travers le harnais. A noter que la technique du kitesurf se rapproche du wakeboard et du surf.

Survol de l’histoire : de 1970 à aujourd’hui

Au même titre que la planche à voile et le surf, le kitesurf a pris également de la notoriété en traversant les époques. Depuis son invention dans les années 70 jusqu’à aujourd’hui, on compte plusieurs centaines de milliers de pratiquants professionnels de ce sport en France et dans le reste du monde s’ils n’étaient qu’une trentaine dans les années 90. Plusieurs brevets ont été également déposés notamment pour améliorer l’équipement au niveau de la voile de traction. L’Afnor cadre les normes de fabrication des équipements afin de renforcer la sécurité du kitesurfeur.

Où pratiquer le kitesurf ?

Vous désirez pratiquer le kitesurf, mais vous n’avez aucune idée de l’endroit où ce sport se pratique réellement ? Sachez que les spots de kitesurf sont nombreux dans le monde à ne citer que le Tibau do Sul au Brésil, le Vauclin en Martinique, l’Aber Wrac’h en Bretagne ou encore la plage de l’Espiguette en Camargue. Leur similarité ? C’est surtout la qualité du vent et la sécurité puisque l’eau est peu profonde.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *